Manifestation chez Groupe AFFI : « Les personnes avec des limitations fonctionnelles ne sont pas du cheap labor ! »

02/05/2019 —Categories : Négociations

Montréal, vendredi 3 mai – Les travailleuses et les travailleurs, dont la grande majorité vit avec des limitations fonctionnelles, manifestent contre les offres ridicules de l’employeur qui les maintiennent dans la précarité.

Alors, que la convention collective est échue depuis novembre dernier et qu’elle prévoit un écart minimal de 0,90 $ de plus que le salaire minimum, l’employeur offre l’équivalent de l’augmentation du salaire minimum. À titre d’exemple, les plus bas salariés sont à 12,90 $ de l’heure.

« Ce n’est pas parce que les travailleuses et les travailleurs du groupe AFFI ont des limitations fonctionnelles qu’elles doivent vivre dans la précarité. Alors même que le programme de subvention d’entreprise adaptée paie l’équivalent du salaire minimum, on peut considérer que les 250 travailleuses et travailleurs d’AFFI sont considérés comme du cheap labor », s’insurge Simon Christin, conseiller au Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ.

« La manifestation d’aujourd’hui n’est qu’un coup de semonce. Les membres du SQEES-FTQ du Groupe AFFI se sont dotés d’un très fort mandat de grève la fin de semaine passée, afin de tenir deux journées de grève. Nous pressons l’employeur pour trouver une entente à la satisfaction des deux parties, sans quoi nous n’aurons d’autres choix que de mettre en œuvre ce premier mandat de grève », ajoute M. Christin.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d’être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.


02/05/2019 —Categories : Négociations