Grèves à venir dans onze résidences privées pour aînés : les salaires ne sont pas à la hauteur

16/05/2019 —Categories : Grève, Residences Privés, Négociations, Campagnes

Le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ), a fait parvenir aujourd’hui au Tribunal administratif du travail des avis de grève pour 1000 travailleuses et travailleurs de onze résidences privées pour personnes aînées pour les 30 et 31 mai, ainsi que le 1er juin. 

« Les salaires sont au cœur de l’impasse dans les négociations. C’est pourquoi ces travailleuses et ces travailleurs vont exercer leur droit de grève lors de trois jours, mais ils se sont aussi dotés d’un mandat de grève illimitée à exercer au moment jugé opportun, explique Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ. Nos membres sont à bout de souffle, ils travaillent trop souvent en sous-effectif, le monde quitte et le recrutement est trop difficile. La pénurie de main-d’œuvre frappe de plein fouet le secteur des résidences privées. Il est temps que les boss se réveillent et partagent un peu de leur profit pour le bien des services et des soins aux usagers »

Dans le cadre de sa campagne Prendre soin de nous, toujours pour vous, les membres du SQEES-FTQ dans les résidences privées, demandent un rattrapage salarial minimal à 15 $ de l’heure à l’embauche et une augmentation de 1 $ de l’heure par année pour les trois prochaines années. « Non seulement l’écart salarial avec le réseau public est effarant, mais il l’est aussi avec d’autres secteurs d’activité : pensons à la SAQ ou d’autres commerces de détail, alors que les responsabilités à l’égard de la clientèle ne sont pas les mêmes. Les employeurs ont bien beau se désoler du taux de roulement de 50 % et de la difficulté à recruter, mais s’ils n’améliorent pas significativement les salaires, il est impossible d’améliorer la situation et les services offerts. C’est malheureusement les personnes résidentes qui écopent », se désole Mme Nelson.

« Les employeurs ont encore deux semaines pour offrir des conditions salariales acceptables pour celles et ceux qui œuvrent auprès des personnes âgées et ainsi éviter les trois jours de grève. La balle est dans leur camp », conclut Sylvie Nelson.

Le SQEES-FTQ rappelle que les grèves dans les résidences pour personnes âgées sont régies par les services essentiels et qu’à aucun moment les moyens de pression ne peuvent mettre en péril la santé et la sécurité des bénéficiaires.

 

Voici la liste des établissements visés :

ÉTABLISSEMENT

VILLE

Aviva

Québec

Chartwell Appartements du Château de Bordeaux inc.

Québec

Chartwell L'Oasis St-Jean inc (cuisine)

St-Jean-sur-Richelieu

Château Beaurivage

Montréal

CHSLD Herron inc.

Montréal

Domaine des Forges

Laval

Le Boulevard - Rés. Urbaine pour Aînés

Montréal

Manoir Champlain inc. (Le)

Saguenay

Manoir Outremont (COGIR)

Montréal

Résidence Élogia (Groupe Maurice)

Montréal

Résidence Valeo Jean XXIII

Trois-Rivières

 

 

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées y comptant près de 10 000 membres dans plus de 120 établissements. De plus, il est un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.


16/05/2019 —Categories : Grève, Residences Privés, Négociations, Campagnes